Mieux vaut prévenir que guérir

Le Québec a besoin de plus de 1000 médecins de famille immédiatement s’il veut éviter que son indice d’espérance de vie ne diminue dans les prochaines décennies. Comment une société comme la nôtre peut en arriver à laisser s’affaiblir autant la base de sa bonne santé collective? Sans ses médecins de famille, le Québec est un géant aux pieds d’argile, car ce sont eux qui font l’entretien préventif sur nos machines biologiques. Une population en santé consomme moins de temps et d’équipement hautement spécialisé et couteux qu’une population constamment malade. Nous devrions privilégier la voie de la prévention, c’est-à-dire la médecine familiale.

M-A Léger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s