Un pape cruel

Un vent de changement…

Les Papes et les cadres religieux de tous les horizons sont les seuls à blâmer pour l’incroyable prolifération du sida en sol africain. En empêchant le mince mur de latex de bloquer des millions de petits croyants potentiels, ils ont donné ainsi à des milliers de petits humains, la chance de grandir et de s’épanouirent paisiblement dans la misère la plus pure. Alors que si la contraception avait été enseignée, nous aurions pu épargner la race humaine de ce fléau vénérien, en plus d’éviter la situation actuelle de surpopulation mondiale + tout ce qui en découle. Entre autres pour cette raison, je fais l’éloge de la prévention.

M-A Léger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s